L’artiste et son installation pour réaliser une encaustique.

Allez à contact-f pour voir le chevalet dans sa position horizontale.

 

 

Citoyenneté : Canadienne

Vit et travaille à Montréal, QC, Canada.

 

FORMATION

 

Artistique : Autodidacte, sauf pour deux stages suivis en 1982 et 1983, sous la direction de Albert Handell, à Woodstock (NY).


Autre : Diplôme d’ingénieur, École Polytechnique de l’université de Montréal, 1969.

« Diploma in Management », université McGill, 1978.

 

CHEMINEMENT

 

En 1983 :

Abandon d’une carrière d’ingénieur pour la profession d’artiste peintre.


1984 à 1994 :

Participation à diverses expositions collectives et individuelles dont:

-Quatre expositions de groupe du « Pastel Society of America » à New York,

où je gagnais trois prix avec des portraits.

-Trois expositions solo à la galerie Dominion (Montréal).


 Depuis 1994 : 

À la suite d’une rupture avec la galerie Dominion, j’ai entrepris une recherche en esthétique, non pas comme une science du beau, mais comme une science des formes.

 

Cette recherche confronte les idées de l’artiste le plus important du xxe siècle, Picasso, exprimées dans les écrits de Kahnweiler, et celles de Wilhelm Worringer, historien et critique d’art, qui attribua à l’abstraction un rôle fondamental dans le développement d’un grand style, dont la dernière manifestation aurait été le style gothique. Sur cette base, on étudie l’évolution des formes depuis l’antiquité jusqu’à aujourd’hui, en cherchant à cerner la liaison entre forme et puissance d’expression.


Dans le cadre de cette recherche, un essai (110 p.) a été complété en 2012.

Un résumé de cette recherche peut être lu en cliquant ici.

 

Parallèlement:

 

Recherche sur les supports, les médiums traditionnels, tels que le pastel, la tempera et l’encaustique, l’utilisation du bas-relief en peinture et des structures contrapuntiques.

 La réalisation d’un tableau peut me prendre jusqu’à 2 ans.